C’est payant d’être une Barbie (vintage), ou comment j’ai décroché mon contrat d’écriture le plus lucratif

Barbie

Je le confesse avec une fausse fausse honte : ce n’est pas parce qu’on essaie d’être smatte dans un blogue qu’on n’est pas un peu Barbie à ses heures.

Eh oui, lecteurs assidus, moi aussi je me laisse séduire par le chant des sirènes et je succombe à la publicité dont les fabricants de cosmétiques tapissent Facebook (lorsque leurs algorithmes leur indiquent que le sujet vous intéresse le moindrement).

C’est ainsi que j’achetai par voie numérique un crayon qui me promettait les sourcils de Sophia Loren dans les années 50.

Car oui, je vous le confie, je souffre cruellement d’une insuffisance de gigaloo dans le genou et de fourni dans le sourcil.

Sophia Loren

J’attendis, j’attendis que ledit crayon traverse la Trumpélie d’Ouest en Est, atterrisse dans ma boîte aux lettres et déloge les locataires de ce lézard-BnB.

Ce jour venu, je déchirai le papier bulle frénétiquement et me précipitai devant mon miroir grossissant pour procéder à l’opération « sourcils sans soucis », transportée par la foi qui, comme chacun sait, consiste à croire sans avoir de preuves.

Le résultat se révéla platement médiocre.

Ben quin. Ben oui, ben oui, ben quin.

Toutes les chansons d’amour tristes devraient s’intituler « Ben quin ». (Note à moi-même: communiquer avec Pierre Lapointe.) Tous les chants funèbres devraient s’intituler « Ben quin ». Tous les hymnes nationaux devraient s’intituler « Ben quin ».

Néanmoins. Je n’allais pas me laisser f _ _ _ _ _ r de même.

Je m’emparai de ma plume électronique et envoyai tout de go la missive suivante au fabricant (traduction libre) :

Ça avait l’air d’une si bonne idée sur papier! Mais pourquoi je crois encore aux miracles? Si je range le tube horizontalement, rien n’en sort la prochaine fois que je l’utilise. Si je le range verticalement et tête en bas, comme vous le recommandez, je dois oublier les traits nets et précis que vous promettez dans la publicité. Le tube ne fait qu’étaler un liquide collant sur mes sourcils. Extrêmement décevant. Je suis très tentée d’inonder Internet de commentaires négatifs, mais j’ai une vie à vivre (et un blogue à écrire). J’aimerais avoir un remboursement.

Le crayon est peut-être nul, mais le service à la clientèle est s’a coche. Dès le lendemain, je recevais un courriel rédigé sur un ton furieusement hop-la-vie m’annonçant qu’ils créditaient 25% du prix d’achat dans mon compte PayPal et qu’ils m’envoyaient un autre crayon. PASSEZ UNE MERVEILLEUSE JOURNÉE!!!!!

(Quelle est la dernière fois que vous avez eu une MERVEILLEUSE JOURNÉE???? Non mais, je veux dire, MERVEILLEUSE du matin jusqu’au soir???)

Or c’est le surlendemain que j’ai reçu l’offre de contrat d’écriture la plus généreuse de toute ma carrière:

100$

 


TRADUCTION

 

Nous espérons que vous apprécierez cette carte-cadeau d’Amazon!

100$

Carte-cadeau Amazon.com

Vous voulez obtenir gratuitement une carte Amazon de 100 $ ?

Facebook va vous demander de commenter votre expérience avec XXXX. Rédigez un commentaire lorsque nous vous en ferons la demande. Nous vous enverrons alors une carte-cadeau Amazon de 100 $. Les commentaires positifs sont grandement appréciés!


 

Ben quin.

Pourquoi faire des études qui vous mènent jusqu’aux premières bouffées de chaleur de la ménopause? Pourquoi débiter jusqu’au petit matin cinquante versions d’un texte destiné à une campagne de sensibilisation de la CNESST? Pourquoi négocier avec des requins des comm pour leur arracher des mâchoires un cachet tout juste décent quand on peut gagner l’équivalent de 500 $ l’heure en écrivant des commentaires sur Facebook?

Je me le demande bien, à présent que je comprends comment on démarre une carrière d’influençeuse.

Moi qui peine à influencer mon chien suffisamment pour qu’il lève la patte dehors et non sur les pieds du piano.

1410861866636_wps_62_A_journalist_inspects_a_d

Message à Singapore Airlines: Demandez-moi d’écrire n’importe quoi. Minta saya untuk menulis apa pun.

 

 

***

Dernièrement, j’ai entendu parler pour la première fois de ma vie, par mon ami l’artiste Mark Cohen, du rôle que la société IBM aurait joué dans la logistique effarante qui a facilité l’Holocauste. (On marque ces jours-ci le 75anniversaire de la libération des camps de concentration.)

IBM

https://laffont.ca/livre/ibm-et-l-holocauste-9782221092767/

« – Mais comment se fait-il, lui demandai-je, que ce chapitre de l’histoire reste si peu connu, dénoncé?

– Qui cela pourrait-il intéresser?

– Mais tout le monde, voyons. En tout cas, les journalistes, les historiens, les documentaristes, les…

– Pffft.

– Tous ceux que la vérité intéresse.

– La vérité? T’es aux États-Unis, ici, my friend. »

Et il éclata de son grand rire sonore au-dessus de son bol de soupe tonkinoise.

 

Le mot de la pas fine

Nous vivons décidément à une époque formidable pour les Barbies. Les filles, si vous en avez assez, tout comme Kim Kardashian, de vous écorcher la peau des totons avec du duct tape ou du ruban d’emballage, comme si on était encore au Moyen Âge, voici la solution : le boob tape. Perso, j’ai appelé ce produit de tous mes vœux pendant des lunes, ne sachant jamais comment gérer ma poitrine lorsque je voulais porter un veston-blanc-échancré-pas-de-brassière-ni-rien-en-dessous aux séances extraordinaires de la Société d’ornithologie de Saint-Hippolyte-de-Kilkenny.

Je trépigne d’impatience à l’idée d’avoir bientôt une petite-fille à qui je pourrai enseigner toutes les fabuleuses techniques mises à notre disposition pour exalter notre féminité.

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour C’est payant d’être une Barbie (vintage), ou comment j’ai décroché mon contrat d’écriture le plus lucratif

  1. Ginette Marcotte dit :

    Quel plaisir de lire ce matin mon amie. Tu as le don de l’anecdote croustillante.

  2. Myreille dit :

    Je suis toujours impressionnée de te lire, quel talent tu as ! en fait ce n’est pas un talent c’est un don 😍

  3. Ping : Les sirènes qui ne veulent pas mourir | Chroniques de la Trumpélie du Sud

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s